J'ai rencontré Jeanne

alors que j'avais

rendez-vous avec Pierre

2019

Extrait

“Le voisin est venu nous rendre visite. Il ne comprenait pas ce que c’était, de loin. Car c’est un voisin lointain. Il me dit qu’il a tenté de mesurer avec ses doigts de chez lui. Avec son pouce et son index il a mesuré les conteneurs qui «traversent le champs», «j’ai cru que c’était des wagons de marchandises» dit-il.

Il me dit aussi que j’ai un bien beau champ, qu’il aurait aimé l’avoir aussi, mais que c’était bien trop cher. C’est un peu cher, le Texas.

Il finit par me demander si il peut visiter les «wagons». Alors on y va, avec les enfants qui courent dans le champ. «Ah oui, vous avez un bien beau champ». Il s’arrête devant, et s’étonne de la hauteur, de la largeur, de la profondeur. C’est grand, c’est immense même me dit-il. Il recule, de quatre ou cinq mètres et tente de mesurer avec ses mains. Puis il me demande si c’est lourd : «C’est du béton» lui répondis-je.

Il ne rentre pas à l’intérieur, et pourtant la taille ressemble à celle d’une pièce, on serait tenter d’y entrer, et de visiter les boîtes une à une. Mais non, il ne rentre pas, ne traverse pas. Il mesure et s’en va.”